All for Joomla All for Webmasters

Un garçon bi de 15 ans se retrouve « comme en prison chez lui » suite à une violente agression homophobe

Marre de l’homophobie ?

Un garçon bisexuel de 15 ans vient de partager son histoire après avoir été brutalement battu dans une attaque homophobe.

Jamie Watson nous raconte qu’il pensait que  ses agresseurs allaient le tuer dans l’attaque qui l’a laissé avec des côtes cassées, une fracture du bras et un visage totalement ensanglanté.

codes de gay agression homophobe
Jamie Watson suite à son agression

Le collégien a été attaqué par trois jeunes gens à Birmingham au Royaume-Uni qui ont fait des commentaires homophobes.

L’incident a été déclaré de « vraiment horrible » par la police de West Midlands, qui a tout de suite lancé un appel suite à cette attaque qui a eu lieu en plein jour, à 15h30 précisément.

James, qui a récemment assumé totalement d’être bi, déclare au Birmingham Mail: « L’assaut a duré cinq minutes. Je fus frappé et je suis tombé au sol, où je je me suis fait frapper sur tout le corps, y compris la tête. »

« C’était absolument absolument terrifiant et je craignais pour ma vie. Il y en avait trois au total et ils portaient tous des masques. »

«Je ne sentais plus mon corps et j’ai été emmené à l’hôpital de Heartlands. Je me débattais à respirer et je me suis retrouvé avec des côtes cassées, une fracture à mon bras, coupures et des ecchymoses. »

«J’ai eu aussi des dommages aux muscles de mon cou en raison de la force des coups de pied à la tête. »

«Ce fut une expérience terrifiante. »

Le collégien précise que ce n’est pas la première fois qu’il a été pris pour cible par des insultes discriminatoires.

Le Jeune Watson a son entrée à l’hopital

Il ajoute: «Je veux juste les attraper maintenant car personne ne devrait avoir à passer par cela. »

Sharron Patrick, 46 ans, la mère du jeune Watson, a souhaité faire déménager son fils dans la maison de ses grands-parents pour qu’il puisse « au moins sortir de sa porte d’entrée sans se sentir menacés ».

« C’est une solution pendant les vacances scolaires d’été, mais ce n’ai pas une solution à long terme. Il se sent comme un prisonnier dans sa propre maison. »

Le sergent-détective James Bennett, de Violent Crime Team de Birmingham, a déclaré: « A ce stade, nous pensons que les attaquants pourraient être local et nous sommes sûrs que quelqu’un sait qui sont ces hommes. Ce fut une attaque vraiment horrible qui a laissé l’adolescent avec des blessures graves qui avaient besoin d’un traitement hospitalier. »

« Les assaillants ont montré aucun égard pour leur victime. Soyez assurés que nous ferons tout notre possible pour trouver les responsables. »

Rappelons qu’en France SOS homophobie assure un service d’écoute téléphonique nationale pour les personnes victimes ou témoins, d’actes ou de discriminations lesbophobes, gayphobes, biphobes ou transphobes. Ce service est anonyme.

logo_2016

Appelez la ligne d’écoute nationale anonyme de SOS homophobie !

01.48.06.42.41

Commentaires

Commentaires

Tristan, jeune parisien, baigne dans l'univers people et son microcosme, il se fait retirer 10€ par faute sur sa paie lorsqu'il écrit ses articles pour LE magazine people "plus prés". C'est pour ça que les fautes, sur CDG, il s'en fout et il les assume (tout comme ses articles sur Justin Bieber mais là, on lui a dit que c'était trop...).

Retour direct en haut, là où c'est chaud !