in

Coucher avec un homme ne vous rend pas gay, selon GQ

Ah bon ?! Vraiment ?

Le célèbre magazine masculin GQ a récemment mené une petite enquête sur la sexualité des mâles hétéros, et les résultats peuvent sembler surprenants !

En effet, d’après les journalistes qui se sont penchés sur le sujet, coucher avec un homme, lorsque l’on se dit hétérosexuel, ne remet pas en question son orientation sexuelle.

L’article nous dévoile des interviews d’hommes hétérosexuels qui ont déjà couchés avec d’autres hommes (gays ou non). Et, même après ces expériences homosexuelles, tous se déclarent encore totalement hétéros.

Pour le magazine, cela est dû aux cases dans lesquelles on souhaite se mettre ou non. Pour les journalistes de GQ, la société dans laquelle nous vivons accorde trop d’importance au fait que chacun soit dans une case prédéfinie : hétéro, bi, gay… Mais finalement, n’est-ce pas à nous seuls de choisir ou non la case dans laquelle nous souhaitons être ?

 gay-music-blog-gay-men-kiss

Si le mot “gay” – et toutes les connotations qui s’y attachent – ne venait pas directement à l’esprit à chaque fois qu’il y avait relation sexuelle entre deux hommes, peut-être que beaucoup plus d’hommes hétéros se permettraient des petits écarts sexuels de temps à autres avec d’autres hommes.

Les prisons belges autorisent d’ailleurs les relations sexuelles entre les détenus hommes, qui peuvent être fréquentes parmi les hommes qui ont de longues peines de prison à purger. Ainsi, si vous demandez aux détenus qui s’adonnent à ce genre de pratique s’ils se considèrent comme homosexuels ou hétérosexuels, la grande majorité vous dirons qu’ils sont hétéros.

Il y aurait donc une grande différence entre sexualité et orientation… Vous me suivez ?

On peut coucher avec des personnes du même sexe de temps en temps sans se sentir gay, parce que l’on a envie d’une nouvelle expérience, ou juste parce que l’on est vraiment en manque de sexe et que la première personne qui se présente est un homme. Les raisons peuvent être multiples. Cependant, cela ne veut pas dire qu’au fond, on se sente gay : et notamment dans nos réactions amoureuses et nos façons de voir la vie à deux, par exemple.

Peut-être alors que cette retenue vient d’une peur d’être catalogué par autrui, d’être considéré moins viril ou masculin…? Peut-être que, finalement, ces hommes qui couchent parfois avec d’autres hommes sont tout simplement bisexuels mais ne veulent pas rentrer dans cette case par fierté ou parce qu’ils redoutent la vision que les gens auraient d’eux…

BISEXUALITY

Qu’en pensez-vous ? Pensez-vous que l’on puisse être hétéro et, de temps en temps, coucher avec une personne du même sexe ? A l’inverse, pensez-vous qu’un homme gay puisse coucher avec une fille de temps à autre et rester totalement gay ?

9 Comments

Leave a Reply
  1. Si un homme couche avec un homme, c’est que l’il a du désir pour lui donc il est au minimum “Bi” bien que je ne crois pas aux vrais “Bi” voir gay.

  2. Si 1 homme couche avec 1 autre homme c’est de l’homosexualité bi est une excuse pour ne pas se reconnaître ne pas s’affirmer

  3. Une théorie intéressante !
    Je pense qu’il faut arrêter de se concentrer sur le fait qu’on soie “gay”, “hétéro”, “bi” etc…
    Il suffit de suivre ce que nous dictent nos pensées. Moi je suis totalement gay, pourtant ça m’arrive de vouloir coucher avec une fille de temps en temps (ce que je n’ai pas fait..)
    Qu’en pensez-vous ?

  4. Je trouve ces trois termes un peu égal à une sorte d’obligation…pourquoi être oblige de faire un choix entre gay et hétéro si les deux sexes intéressent une personne? Moi je ne vois que le terme bi sinon on va dire “”mec hétéro qui couche avec des hommes” et “mec gay qui couche avec des femmes”, je trouve le terme bi adéquat pour faire + court mdr

  5. Personnellement, depuis l’adolescence, je suis gay à 100%. Jamais je n’ai désiré une femme. Sans jugement, je pense que si un homme désire à un moment de sa vie, coucher avec un homme, il recherche une experience. S’il revient y goûter…

  6. J’ai été hetero pendant un moment donné de ma vie, car je refusais de croire à l’attirance que j’avais pour des hommes. À 20 ans j’ai eu ma première expérience gay et depuis je me considère comme tel, même si cela ne m’empêche pas de regarder de jolies femmes sans pour autant les désirer sexuellement. Avoir une expérience avec une autre personne de même sex me semble juste de la curiosité, mais renouveler celle-ci tout en ce considérant toujours hétéroclite, est pour moi une façon de ne pas assumer son homosexualité pour divers raisons ( entourage, famille, amis, convictions, éducation prônant dès l’être plus jeune age le schéma classique : tu te marieras avec une femme tu auras des enfants et nous serons fiers d’être grands parents, ….)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

Commentaires

Commentaires

Written by Alexandre Gayet

Alexandre Gayet

Alex, 28 ans, vit à Lyon. Il est rédacteur web à CDG et pour d'autres blogs BUZZ à la minute. C'est aussi Alex qui vous trouve les pépites sur Facebook alors RESPECT !

Marre de faire des articles "putes à clics", il soulage sa conscience en faisant les articles les + travaillés et politiques de Codes de Gay mais quelquefois il ne peut pas s'en empêcher...

La Pornstar gay Brent Everett fait son deuxième coming out

Découvrez les nouvelles vidéos Hot de la collection Yves Saint Laurent