in

Manchester subit une vague d’agressions homophobes et transphobes jusque dans ses écoles

Le Grand Manchester (Greater Manchester en anglais), deuxième agglomération Britannique de part son nombre d’habitants, subit depuis le début de l’année une vague d’agressions homophobes sans précédant.

PoliceManchester

C’est à n’y plus rien comprendre. Depuis le début de l’année 2017, la police du Grand Manchester a dû faire face à plusieurs agressions homophobes très violentes qui se sont succédées.

Tout a commencé en janvier, quand les journaux locaux ont révélé une agression homophobe à la sortie d’une boîte de nuit : un jeune homme de 21 ans s’est fait agressé par deux autres hommes suite à une altercation et a terminé sa nuit à l’hôpital. Les deux suspects se sont par la suite rendu d’eux-même à la police, suite à un appel sur les réseaux sociaux.

Quelque jours après, il s’agit d’un couple gay qui rentrait chez eux qui s’est fait violemment agressé dans le tramway par trois individus – un homme et deux femmes (cf. photo) – qui sont toujours recherchés par la police. Le couple a été grièvement blessé et a été envoyé à l’hôpital à la suite de cette agression gratuite.

Deux des trois personnes recherchées pour l'agression d'un couple gay dans un tramway de Manchester
Deux des trois personnes recherchées pour l’agression d’un couple gay dans un tramway de Manchester

Ce lundi matin, Lee Michael, un jeune homosexuel de 23 ans s’est fait lacéré le visage par deux hommes qui l’ont d’abord traité de “pédé”.
Tout a commencé quand Lee Michael s’est fait arrêté dans la rue par deux hommes qui voulaient une cigarette. Quand il a refusé, le jeune homme de 23 ans s’est vu traité de “pédé” (fag) et l’un des deux hommes lui a lacéré le visage à plusieurs endroits à l’aide d’un couteau ou d’un morceau de verre. La police est toujours à la recherche de ces deux individus.
Lee Michael s’est exprimé dans la presse locale : “J’ai paniqué, je ne comprenais pas ce qui m’arrivait. Ils m’ont lacéré le cou et la joue. J’étais totalement couvert de sang.
Lorsqu’il aborde l’impact émotionnel et psychologique, voici ce qu’il dit : “Ca m’a tellement secoué que je ne veux plus sortir.

Manchester

StabbManchester

BBgunEnfin, l’histoire la plus récente s’est produite dans la semaine dans une école du Grand Manchester : une jeune fille trans de 11 ans s’est fait tirer dessus par des élèves qui la harcelaient depuis le mois de septembre. Ils ont utilisé un BB gun (un pistolet à air comprimé) et l’ont atteinte au bras. Aucune blessure grave n’a été relevé mais l’incident choque du fait qu’il se soit déroulé au sein d’un établissement scolaire. La police s’occupe de l’affaire. Selon la mère de cette élève, l’école avait été prévenue plus d’une fois des problèmes de harcèlement sans que rien n’ait été fait.

En 2016, environ 20 agressions ou actes homophobes étaient recensées par jour en Angleterre. Les deux villes les plus touchées par ce fléau sont Londres et Manchester.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

Commentaires

Commentaires

Written by Alexandre Gayet

Alexandre Gayet

Alex, 28 ans, vit à Lyon. Il est rédacteur web à CDG et pour d'autres blogs BUZZ à la minute. C'est aussi Alex qui vous trouve les pépites sur Facebook alors RESPECT !

Marre de faire des articles "putes à clics", il soulage sa conscience en faisant les articles les + travaillés et politiques de Codes de Gay mais quelquefois il ne peut pas s'en empêcher...

Les divas hollywoodiennes caricaturées version gay chaud lapin : ou comment tuer le cliché par le cliché !

Quand les vaches mortes deviennent des objets de menaces homophobes