in

La chanteuse Hoshi victime d’un coming out forcé ?

L’hebdomadaire Paris Match est accusé par la chanteuse Hoshi d’avoir révélé son homosexualité sans son accord !

“Je vomis en voyant certains journalistes qui ne respectent rien, sont juste là pour faire scandale, pour faire du fric”

Alors que la jeune femme de 22 ans est plutôt connue pour sa musique (100.000 exemplaires vendus de son premier album), c’est pour sa sexualité qu’elle est aujourd’hui au coeur d’une polémique ! 

Les 4 à 5 décembre, elle accorde un entretien à l’hebdomadaire Paris Match dans les coulisses de son concert à Lyon. 

Elle y aborde de nombreux sujets qui lui tiennent à coeur. Elle parle de sa famille et de son parcours mais affirme n’avoir à aucun moment évoqué sa sexualité. 

Quelle ne fût pas sa surprise quand elle découvre l’article dans lequel elle aurait déclaré : “je suis lesbienne, je l’affiche sans problème même”.

Ce matin je me suis réveillée en larmes. En larmes oui, parce que derrière cette armure il y a cette jeune fille de 22…

Publiée par Hoshi sur Vendredi 14 décembre 2018

Immédiatement Hoshi va exprimer son dégoût des médias dans un long post Facebook : 

“Je vomis en lisant cet article aujourd’hui, je vomis en voyant à quel point certains journalistes ne respectent rien, sont juste là pour faire scandale, pour faire du fric “.

Mais la réaction de Clémence Duraton, journaliste Culture à Paris Match ne s’est pas faite attendre sur Twitter :

“Chère @HoshiOfficial, Quelle surprise j’ai eu vendredi en découvrant ce long post larmoyant, me décrivant comme une journaliste monstrueuse imposant à une jeune fille de faire son coming out. Lors de ce long moment que nous avons passé ensemble à Lyon les 4 et 5 DECEMBRE.”

La journaliste va même Tweeter que “l’occasion était belle de conclure mon article avec un pied de nez envers les homophobes. Si tu avais émis le moindre doute ou voulu faire marche arrière – même après coup – je n’aurai pas gardé ce passage du papier, et ce, même si l’information était connue de tes fans (ton compte Instagram est on ne peut plus clair sur la question). Donc non, mon but n’était pas de « faire scandale pour faire du fric ». Il est trop facile, parce que tu regrettes tes propos, de me prendre pour cible.”

Nulle doute que l’histoire n’est pas terminée.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

Commentaires

Commentaires

Barbie bientôt en faveur du mariage gay ? 

LA SERIE QUEER AS FOLK EST DE RETOUR