L’un des pays les plus puissants du monde vient d’élire un président anti-LGBT

La Corée du Sud vient d’élire son nouveau président, et ce dernier n’est pas très ouvert d’esprit quand il s’agit d’aborder le thème de l’homosexualité.

Les électeurs sud coréens ont donné une large victoire à leur nouveau président, Moon Jae-in, un ancien avocat.

La onzième nation la plus riche du monde n’a donc pas pris en compte son point de vue sur l’homosexualité.

Le candidat libéral faisait pourtant face à Hong Joon-pyo, un candidat très conservateur, mais cela ne l’a pas empêché de l’être aussi sur certains points.

En effet, durant la campagne, Moon Jae-in n’a pas hésité à déclarer qu’il “s’opposait à l’homosexualité” durant un débat télévisé, il y a deux semaines. Lorsque la journaliste lui a demandé s’il se positionnait bien contre l’homosexualité, de peur de ne pas avoir compris son propos, il a répondu : “Bien entendu“.

Il s’est d’ailleurs retrouvé avec son rival sur ce thème là, en s’accordant sur le fait que les militaires gay rendaient leur armée plus “faible”, ainsi que sur la question du mariage gay qu’ils comptaient bien tous les deux interdire tant que faire se peut.

Après ces commentaires lors du débat, des activistes LGBT ont manifesté avec des drapeaux arc-en-ciel lors d’un meeting du candidat gagnant à Seoul, quelques jours plus tard, en lui demandant de s’excuser pour le discours de haine.

13 d’entre eux ont été incarcérés suite à cette manifestation selon l’association LGBT Solidarity for LGBT Human Rights of Korea.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article précédent

Deviens ambassadeur Ziipr

Next Article

SOS homophobie tire la sonnette d'alarme : les actes homophobes en forte hausse en France en 2016

Vous aimerez aussi