in ,

Quand Christine Boutin fête le Mariage pour tous !

La Présidente d’Honneur du Parti chrétien-démocrate avait affirmé son opposition à la loi de Christiane Taubira, permettant aux couples de même sexe de se marier.

 

Il y a cinq ans jour pour jour, le 23 avril 2013, 331 députés se prononçaient en faveur du mariage pour tous, à l’Assemblée Nationale. Une avancée pour les droits des personnes homosexuelles, malgré des débats houleux, voire violents ! Cinq ans après, Christine Boutin ne semble pas digérer sa défaite ! Dans un tweet publié hier, elle accuse carrément les homos de provoquer et d’attiser la haine des français !

 

Mais il semblerait que ce soit le contraire, selon Irène Théry, interrogée par Le Monde. La sociologue, spécialiste du droit et de la famille dévoile : « La loi sur le mariage pour tous a été un facteur extrêmement puissant d’intégration ». Elle ajoute que depuis le vote de cette loi, le 23 avril 2013, de nombreuses personnes homosexuelles ont eu plus d’aisance à révéler leur homosexualité. A l’instar de sportifs.ves, d’artistes, et même de politiques.

Selon l’INSEE, quelques 40 000 couples de même sexe ont officialisé leur couple à la Mairie depuis le vote de la loi Taubira. Le tout premier mariage gay avait d’ailleurs été diffusé en direct sur les chaînes d’info en continu. Il s’agissait de l’union entre Bruno Boileau et Vincent Autin, qui n’avaient attendu que très peu de temps pour se dire « oui » devant la maire de Montpellier, Hélène Mandroux (et le monde entier).

 

Malgré cela, l’adoption pour les personnes de même sexe reste encore un épineux débat !

Tu as aimé cet article ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

Commentaires

Commentaires

Une étude révèle que les hommes hétérosexuels regardent du porno gay une fois sur quatre !

Insultes homophobes à Rueil-Malmaison : 4 mois de sursis !