Le président de la Tchétchénie a publiquement déclaré vouloir exterminer la communauté gay avant fin mai

href="https://www.pride.be/fr" target="_blank">

Les horreurs qui se déroulent depuis quelques mois en Tchétchénie sous les yeux de la communauté internationale sont totalement assumées par Ramzan Kadyrov, président tchétchène.

Après la découverte de rafles anti-gay dans cette république rattachée à la Russie, puis l’horreur de la révélation de l’existence de camps de concentrations pour homosexuels, les autorités tchétchènes ne semblent pas s’inquiéter du tollé causé dans le monde entier par leurs actions que beaucoup considèrent comme crimes contre l’humanité.

Le président Ramzan Kadyrov a d’ailleurs publiquement déclaré vouloir exterminer totalement la communauté LGBT du pays et ce dès le début du Ramadan, le 26 mai.

C’est Alan Duncan, député britannique des affaires étrangères qui a révélé cette menace lors d’un réunion au parlement sur le sujet de la “purge” des homosexuels en Tchétchénie. Plus de 100 hommes gay sont détenus et torturés dans les camps de concentration, et au moins 4 d’entre eux ont été tués.

La communauté internationale et les associations qui se battent pour le respect des droits de l’homme dans le monde ont exhorté Vladimir Poutine à réagir, mais son porte-parole Dmitry Peskov a déclaré que des investigations avaient été menées et qu’aucune preuve de ce que l’on pourrait considérer comme “purge” n’a été trouvée.

https://www.codesdegay.com/2017/04/11/tchetchenie-aurait-ouvert-camps-de-concentration-homosexuels/

Article précédent

53 hommes arrêtés au Nigeria pour avoir assisté à un "mariage gay"

Next Article

La nouvelle pub pour Google Home met en scène un adorable couple gay et leurs enfants

Vous aimerez aussi