in

Paris : Une soirée LGBT électro et inclusive pour aider les migrants

Communauté LGBT et migrants : deux mondes bien différents ? Pas tant que ça… Et c’est dimanche 18 mars que la fusion opère.

C’est le magazine en ligne Clique qui nous rappelle que l’entre-aide est belle, et qu’elle prend toutes les formes.
En effet, pour la quatrième fois en un an, le collectif House of Moda et l’association BAAM (Bureau d’Accueil et d’Accompagnement des Migrants) s’allient pour créer une soirée inclusive et festive à Paris pour venir en aide aux migrants, et notamment aux migrants LGBT, une minorité dans la minorité qu’on a vite fait d’oublier.

C’est quand ? Dimanche 18 mars de 22h à 2h.

C’est où ? A la Folie Paris, métro Porte de la Villette, dans le 19ème.

C’est quoi ? Une soirée super sympa dans laquelle vous savez où part votre argent : tous les bénéfices et 10% des recettes du bar seront reversés à l’association BAAM. Les membres du pôle LGBT de l’association BAAM seront même là pour parler, échanger et peut-être faire évoluer votre point du vue sur la situation des migrants en France. Mais ne vous inquiétez pas, de superbes DJs (bénévoles) seront aussi présents afin d’assurer une ambiance electro au top.

Finalement, c’est Julien Metz, l’un des fondateurs de l’association, qui résume le mieux la situation :

« qu’importent les origines, la couleur de yeux, l’orientation sexuelle ou l’identité de genre : tout le monde est invité à participer à cette grande fête dominicale et électro, dans notre espace safe. Parce que nous avons besoin d’amour et d’un public qui s’allie pour venir en aide aux migrants. »

Et quand les journalistes de Clique lui demande pourquoi cette soirée et quel lien entre la communauté LGBT et les migrants, Julien Metz répond :

« je pense qu’il y a ce miroir évident : voir une autre minorité, qui subit le même sort indigne que celui que la communauté LGBT a subi auparavant, donne naturellement l’envie de se mobiliser pour que cela ne se reproduise pas. C’est vraiment des minorités qui s’entraident. »

« quand tu regardes le paysage militant à Paris pour les réfugiés, à part l’ARDIS (l’alliance de recherche sur les discriminations, NDLR), la question des migrants LGBT est assez gommée car c’est une minorité dans la minorité. Ils sont donc assez invisibles. À partir du moment où on a créé le pôle LGBT du BAAM, on a justement essayé de mettre la lumière là-dessus car cela nous paraissait important. »

Bref, un beau concept. On leur souhaite bien du monde, et plein de thunes à réinvestir de façon solidaire.

Rassemblement à Metz : l’armée Russe chante… en Tchétchénie, les homosexuels déchantent !

 

 

 

Tu as aimé cet article ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

Commentaires

Commentaires

Written by Alexandre Gayet

Alexandre Gayet

Alex, 28 ans, vit à Lyon. Il est rédacteur web à CDG et pour d'autres blogs BUZZ à la minute. C'est aussi Alex qui vous trouve les pépites sur Facebook alors RESPECT !

Marre de faire des articles "putes à clics", il soulage sa conscience en faisant les articles les + travaillés et politiques de Codes de Gay mais quelquefois il ne peut pas s'en empêcher...

Quand Pornhub s’associe à Kleenex pour une branlette qui sauve la planète !

Selon les Russes, des supporters LGBT se feront agresser lors de la coupe du monde