in ,

Hausse inquiétante de la syphilis chez les homosexuels européens

amour

90% des cas de syphilis dépistés l’année dernière à Londres touchaient les homosexuels.

Cette affirmation peut faire froid dans le dos, mais le problème est bien réel et beaucoup de médecins ou d’associations commencent à tirer la sonnette d’alarme. Les IST (infections sexuellement transmissibles) telles que la syphilis ou les hépatites sont en hausse dans les grandes villes européennes.

Ces infections qu’on croyait appartenir au passée font un retour fracassant, et touchent principalement les minorités : homosexuels, transsexuels, populations immigrées ou incarcérées…

IST-1

Pour donner un exemple choc : depuis 2010, les cas de syphilis ont connus une hausse de 163% dans la ville de Londres, selon Public Health England (Santé Publique d’Angleterre).

Les médecins de beaucoup de pays s’étonnent d’un laisser-aller chez les jeunes – et notamment les jeunes homosexuels – depuis quelques années. Selon plusieurs sondages faits en France et au Royaume-Uni, les jeunes homosexuels se protègent beaucoup moins qu’avant.
Cela est très certainement lié à un échec clair de la prévention, qui est pourtant réelle, mais qui ne semble plus atteindre les populations à risques.

ISTLors d’échanges avec des homosexuels plus âgés, nous avons pu nous rendre compte que les mentalités entre “jeunes” et “vieux” gays sont totalement différentes.

En effet, les plus vieux ont connu l’époque dramatique du sida dans les années 70, 80 et 90. Cette époque où ce virus a eu raison de la vie d’un nombre incalculable de personnes, dont la grande majorité était gay. Cela a “servi de leçon” a beaucoup d’entre eux, et le fait qu’une personne atteinte du VIH avait peu de chance de s’en sortir à cette époque là faisait réfléchir à deux fois avant de coucher sans protection avec le premier venu.

De nos jours, avec les progrès médicaux constants quant au traitement du sida, les jeunes ne se rendent plus compte de la gravité des IST. De ce fait, ils se protègent moins, et des maladies qu’on croyait éteintes refont surface.

Certes, la syphilis peut être traitée, mais ce genre de maladie peut aussi entraîner des complications (notamment au niveau du système nerveux, ce qui peut causer la mort). Elle est aussi souvent couplée avec d’autres IST. Et c’est bien là tout le problème : plus de la moitié des gays touchés par la syphilis ces dernières années, à Londres, étaient aussi porteurs du VIH… Cela fait réfléchir.

prévention

Pour terminer, le Haut Conseil de la Santé Publique, en France, a fait le constat public d’une “augmentation des nouvelles contaminations et de l’échec patent de la prévention chez les homosexuels”.

Vous avez des questions, vous souhaitez plus d’informations sur les MST/IST, “Prends-moi” est un site consacré aux sexualités et à la santé gay et répondra à vos questions :

imgres

Vous pouvez aussi les retrouver sur Facebook et Twitter.

Tu as aimé cet article ?

0 points
Upvote Downvote

Total votes: 0

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 0

Downvotes percentage: 0.000000%

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

Commentaires

Commentaires

Written by Alexandre Gayet

Alexandre Gayet

Alex, 28 ans, vit à Lyon. Il est rédacteur web à CDG et pour d’autres blogs BUZZ à la minute. C’est aussi Alex qui vous trouve les pépites sur Facebook alors RESPECT !

Marre de faire des articles “putes à clics”, il soulage sa conscience en faisant les articles les + travaillés et politiques de Codes de Gay mais quelquefois il ne peut pas s’en empêcher…

22 situations niveau sexe que tous les gays ont connues

Comment perdre la médaille d’or à cause de son trop gros sexe