Addictions dans le milieu gay – Témoignage de Théo

Premier témoignage d’une série de 3 témoignages sur les addictions dans le milieu homosexuel.

J’ai rencontré Théo, qui était l’ami d’un ami, un soir d’août dans un bar parisien. Après quelques verres, les langues se délient et la conversation s’enchaîne sur les addictions. Chacun y va de sa petite addiction au café, à la fumette ou parfois à la coke…! Mais c’est Théo qui a retenu mon attention, car ses addictions étaient peu communes. En effet, je n’avais encore jamais rencontré quelqu’un qui se disait être accroc au sexe.

Pour lui, un jour sans sexe était invivable. Étant gay, il m’avoue que les applis comme Grindr ou Hornet ne l’aident pas à gérer son addiction.

Encore quelques verres, et je vois que Théo a la commande facile ! Il s’enfile 3 vodka redbull quand je bois difficilement mon verre de vodka coca. Et il fait ça toute la soirée.

addictionalcool

Quelques jours plus tard, je repense à Théo qui m’a tout de même troublé. En effet, lorsque l’on pense à quelqu’un qui est accroc au sexe et à l’alcool, on se dit “gros fêtard sûr de lui, un peu imbuvable” (sans vouloir faire de jeu de mot). Or, c’était tout le contraire : personnage plutôt effacé, limite timide, très agréable et poli, la voix douce… Bref, tout cela m’intrigue et j’arrive à prendre contacte avec lui. Je lui parle d’un article que j’aimerais faire, et il n’hésite pas à m’envoyer son témoignage par email. Le voici :

Je m’appelle Théo, j’ai 32 ans, et je pense être accroc au sexe et à l’alcool. 

C’est un peu réducteur comme première phrase pour un témoignage… Car je fais tellement de choses dans ma vie, je ne suis pas une grosse loque, je ne pense pas être un “alcoolique” comme on l’entend dans l’imaginaire collectif, mais j’ai une réelle dépendance à cette substance. 

Pour essayer de faire court (c’est difficile de réduire 10 ans de vie en quelques paragraphes) j’ai commencé très tôt à expérimenter beaucoup de choses niveau sexe. Je devais avoir 21/22 ans. A la base, j’étais en couple avec un mec stable, tout se passait bien, mais je me suis rendu compte après un an ou deux qu’il me manquait quelque chose. Le sexe était vraiment bien avec mon copain, mais j’avais envie de goûter à autre chose… Je lui ai donc proposé un couple libre. 

Après maintes conversations et compromis mis en place, il a fini par accepter. Nous avons donc fait nos petites affaires chacun de notre côté tout en gardant des relations sexuelles régulières. Puis est venu le temps des plans à 3, puis à 4… Peut-être était-ce le début de la fin de notre couple, ou peut-être que cela l’a renforcé un moment pour mieux le briser après, mais toujours est-il que le couple n’a pas survécu. Et cela m’a anéanti, mais paradoxalement, je me sentais libre. 

Quand je me suis retrouvé célibataire, j’étais tellement mal (la décision de rupture n’est pas venue de moi) que j’ai décidé de me “venger” encore plus sur le sexe. J’ai donc commencé à faire des show sur Cam4, j’ai baisé avec un nombre incalculable de mecs, chaque jour, chaque soir… Mais cela ne me satisfaisait pas. J’ai alors commencé à faire des scènes pornos amateurs et, en même temps, je me suis lancé en tant qu’escort sur Paris. 

Tout cela est arrivé très vite. Et je pense que c’est au moment de ma rupture que ma consommation d’alcool a aussi été décuplée. Elle est liée à des problèmes plus personnels, bien entendu, mais aussi au milieu du sexe, car elle n’a pas été freinée par le milieu du porno ou des escorts, bien au contraire.
Heureusement pour moi, j’ai toujours refusé de prendre de la drogue (et pourtant, dans ces milieux là, autant vous dire que la cocaïne est partout). Mais j’ai fini par en arrive à une bouteille de vodka par jour, et ce, depuis maintenant 6 ans. 

Bien entendu, cela me pèse… Parfois j’y pense, car je vois bien que certains de mes amis ont des regards un peu désolés sur les verres que je me resserre sans cesse quand on fait une soirée, même si je sais qu’ils ne me jugent pas. Mais au final c’est difficile pour moi d’arrêter. 

J’arrive à un âge où il va falloir que j’y pense sérieusement, ne serait-ce que pour ma santé… Mais pour l’instant cela reste impossible. 

Par contre, j’ai arrêté les pornos amateurs et l’escort… Ce milieu m’a un peu dégoûté, même si j’avoue avoir apprécié ces expériences. C’est juste trop superficiel.

Mon rapport au sexe est maintenant plus régulé. Même si je suis encore quotidiennement sur les applis, je ressens tout de même moins cette soif constante de sexe. Est-ce la vieillesse qui me guète ahah ? Ou peut-être est-ce lié à ma consommation d’alcool… C’est vrai qu’il est difficile de bander une fois que j’ai deux ou trois verres dans le nez. 

Quoi qu’il en soit, j’espère m’en sortir un jour. J’ai toujours respecté ma règle de ne pas boire avant 18 heures, et j’en suis plutôt fier, car cela me permet d’avoir une vie “normale” à côté, un boulot “normal” etc. Mes collègues ne se doutent pas de mes addictions, et j’en suis plutôt soulagé. 

Voilà ce que je peux dire de mes addictions… C’est vrai que les deux sont très liées. En tous cas, l’une n’a certainement pas aidé l’autre. Mais je préfère encore ça aux drogues dures, comme c’est trop souvent le cas dans le milieu gay parisien. 

Nous finirons sur ce témoignage, tel quel. Nous ne souhaitons pas influencer votre jugement avec une conclusion sur ce que Théo nous a livré de sa vie. A vous de voir.

Prochain témoignages sur les addictions demain soir.

 

120 comments
  1. Hey I know this is off topic but I was wondering
    if you knew of any widgets I could add to my blog that automatically
    tweet my newest twitter updates. I’ve been looking for a plug-in like this for quite some time and was hoping maybe you would have some experience with something like this.
    Please let me know if you run into anything. I truly enjoy reading your blog and I
    look forward to your new updates.

  2. Right here is the perfect website for everyone who hopes to understand this topic.
    You know a whole lot its almost hard to argue with you (not that I actually would want to…HaHa).
    You definitely put a brand new spin on a subject that has been written about for a
    long time. Wonderful stuff, just wonderful!

  3. Can I just say what a relief to find a person that actually
    knows what they’re discussing on the web. You definitely realize
    how to bring a problem to light and make it important.
    More people really need to read this and understand this
    side of your story. I was surprised you are not more popular because you certainly
    possess the gift.

  4. Just want to say your article is as amazing. The clearness in your put up is just excellent and that i can think you are knowledgeable in this subject.
    Well with your permission let me to seize your feed to stay up to date
    with coming near near post. Thank you 1,000,000 and please keep up the gratifying work.

  5. My partner and I stumbled over here coming from a different web page and thought I
    might check things out. I like what I see so now i am following you.

    Look forward to looking into your web page for a second time.

  6. Hey there! I’m at work browsing your blog from my new iphone 4!
    Just wanted to say I love reading through your blog and look forward to all your posts!
    Carry on the superb work!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Article précédent

Témoignages : les addictions dans le milieu homosexuel

Next Article

Addictions dans le milieu gay - Témoignage d'Amine

Vous aimerez aussi