Palmarès du World Press Photo 2017 : l’homosexualité fièrement représentée

Comme chaque année, le palmarès de l’organisation World Press Photo nous est dévoilé en février : une photo de l’année y est élue, qui représente le mieux l’époque dans laquelle on vit, ainsi que quelques autres photos de presse dans 8 sous-sections.

AnkaraPhotooftheyear

Commençons par saluer la puissance de la photo de l’année (ci-dessus). Cette photo prise par Burhan Ozbilici le 19 décembre en Turquie représente Mevlüt Mert Altıntaş, hurlant, après avoir tiré sur Andrey Karlov, l’ambassadeur russe en Turquie, dans une galerie d’art d’Ankara. Le tireur de 22 ans blessa trois autres personnes avant d’être tué par les policiers.

De façon beaucoup plus légère et positive, l’homosexualité a aussi été représentée. Afin de faire taire les clichés, c’est la section Sports qui accorde son premier prix à une photo représentant deux joueurs de rugby se faisant des câlins.

BoyswillbeBoys
Intitulée Boys will be Boys (une expression de la langue anglaise que l’on traduirait maladroitement en français par les garçons seront toujours des garçons, faute de vrai équivalent), cette photo prise en juillet dernier, à Toronto, par Giovanni Capriotti, représente Denny Perez (debout) et son compagnon Jonathan Buckley. Danny Perez est l’un des meilleurs joueurs du Muddy York Rugby Football Club. Ce club est le seul à Toronto à compter une équipe gay-friendly.

Sur le site de la World Press Photo, un texte explique que les athlètes gay ont toujours dû faire face à de la résistance, des controverses, de la discrimination et bien trop souvent, de l’humiliation de la part de la communauté sportive. Et c’est de toutes ces situations gênantes et désagréables pour un athlète homosexuel qu’est venue l’idée à certains joueurs de créer la première équipe de rugby gay-friendly de Toronto : c’est ainsi que cette équipe a commencé à déconstruire le processus de l’idée de performance liée à la masculinité (et donc à l’hétérosexualité, pour rentrer dans le cliché véhiculé par ce genre de situations).

D’autres photos à couper le souffle ont été primées dans différentes sections, comme vous pouvez le voir ci-dessous :

Brent Stirton - Afrique du Sud
Brent Stirton – Afrique du Sud
Jonathan Bachman - Baton Rouge, USA
Jonathan Bachman – Baton Rouge, USA
Magnus Wennman - Mossoul, Irak
Magnus Wennman – Mossoul, Irak

Pour voir toutes les photos, rendez-vous sur le site de la World Press Photo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Article précédent

Un couple d'ados lesbiennes forcé de quitter un Mc Donald's à cause d'un baiser à Bolton

Next Article

Découvrez nos cartes de Saint Valentin gays

Vous aimerez aussi