in

Seb La Frite : CE MEC… Homophobe-Refoulé ?

Capture d'écran Youtube Seb

Seb la Frite, membre éminent de la vague des pubères Youtubeurs, semble avoir fait la « maladresse » de trop. Le passage « Ce mec qui a le sida… Et qui ne l’assume pas trop » issu de sa dernière vidéo ne va pas être du goût de tous. Loin s’en faut. Dix-sept secondes d’humiliation prétendues drôles qui suffisent à rappeler le long chemin à parcourir pour l’acceptation des personnes séropositives… Et, dans le cas de Seb la Frite, celui de l’acceptation de soi ?

Issue de la série « Ce Mec… » – un « concept WTF » selon lui – c’est le seau d’eau qui fait déborder le vase. Il ne semble s’agir de rien de plus qu’une série d’anecdotes et de mises en situation anodines… Et en réalité dangereuses.

Alors oui, d’aucuns pourront bien postillonner leur fameux « droit à la liberté d’expression ». Ils défendront l’idée qu’on ne peut plus rien dire, que les pédés n’ont pas d’humour, et qu’on devrait pouvoir rire de tout. S’ils sont en grande forme, certains iront même jusqu’à citer l’inénarrable « On peut rire de tout mais pas avec n’importe qui. »

seb la frite homophobie codes de gay
Crédit : Instagram/seblafrite

Sauf que non. On ne confond pas le VIH et le Sida. On ne met pas en scène l’exclusion d’une personne séropositive sur le ton de la blagounette. On n’en rit pas. Ni sur Youtube, ni ailleurs. On n’induit pas que cette maladie est quelque chose d’honteux, d’indicible, qui devrait impliquer une mise au ban de la société. On ne jette pas des projectiles, on ne hue pas, on n’humilie pas, on ne pointe pas du doigt. Ni au sens propre, ni au figuré.

Crédit : Instagram/seblafrite

Ces rappels ne sont manifestement pas évidents pour tout le monde. Cela paraît aller sans dire, mais ce que certains appellent l’humour est typiquement ce qui en conduit d’autres au suicide (qu’est-ce qu’on se marre, hein ?)

Rappelons ainsi que les peines encourues pour l’injure ou la diffamation publiques peuvent aller jusqu’à 12 000€. Si elles s’accompagnent d’un caractère raciste, sexiste ou homophobe, elles peuvent être multipliées par 4 et même s’accompagner d’une peine de prison. Et si le SIDA ne peut être associé à l’homosexualité, ce genre de comportement s’accompagne souvent de tels amalgames. La faute à qui ? La faute à de telles vidéos, justement.

Car, rappelons-le, le mauvais goût frôlant l’homophobie patentée de Seb La Frite a pu être largement découverte par le passé. Il avait déjà « brillé » il y a trois ans grâce à sa vidéo « une histoire de l’homophobie ».

Ô combien avant-gardiste, cette vidéo ponctuée de « je veux pas attraper l’homosexualité » était censée combattre l’homophobie. Sauf que « l’humour » même était celui d’homophobes, et la victime de clichés était (encore) l’homosexualité ! Faite à l’occasion du verdict judiciaire selon lequel « les coiffeurs sont tous pédés », la drôlerie s’était déjà effacée au profit de l’intolérance. Sans doute le même degré d’humour qui nous a échappé quand Dieudonné « blaguait » sur les juifs…

seblafrite homophobie
Crédit : Instagram/seblafrite

La morale de cette vidéo était ainsi édifiante : « Tous les coiffeurs ne sont pas homosexuels… Ah en fait si. » Seb met l’amalgame homo/maladie comme leitmotiv. À véhiculer puis prétendre combattre ces clichés, c’en est à se demander s’il n’aurait pas lui-même quelques questions à se poser !

Toutes les études réalisées jusqu’à présent abondent en ce sens. La plus récente, parue dans le Journal of Personality and Social Psychology, semble sans appel. L’homophobie est l’apanage des refoulés. Alors Seb, prêt pour un coming-out ?

Quoiqu’il en soit, une présentation d’excuses sincères envers tous ceux qu’il a bel et bien blessé ne serait pas de trop. Néanmoins, nous espérons surtout que ce cher Seb saura éviter à l’avenir de divulguer cette « pensée » immature et intolérante auprès de ses followers qui, pour la plupart, disent le trouver « drôle et vrai ».

Enfin, s’il fait son coming-out, on espère de tout cœur que ce cher Seb saura à la fois faire de meilleures vidéos et… Garder la frite tout en l’aimant.

Tu as aimé cet article ?

-1 points
Upvote Downvote

Total votes: 1

Upvotes: 0

Upvotes percentage: 0.000000%

Downvotes: 1

Downvotes percentage: 100.000000%

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

Commentaires

Commentaires

Written by Tristan Barreiros

Tristan Barreiros

Tristan, jeune parisien, aime toucher à tout : people, politique et sujets de société. Il est particulièrement actif sur Twitter et aime être le premier à sortir les scoops !

Il a rapidement quitté les magazines people pour créer CDG et donner un peu plus de sens à ses articles et rêve toujours d’être le BuzzFeed Gay à la française !

Formation d’un groupe militaire gay pour lutter contre Daesh : ils lèvent le drapeau arc-en-ciel en Syrie

Canular homophobe dans TPMP : la sanction est tombée à coup de millions !