in

Alexandre, 25 ans, compte revoter PS, mais il ne soutient plus François Hollande.

Alexandre, 25 ans, compte revoter PS, mais il ne soutient plus François Hollande.

Crédit : TF1
Crédit : TF1

Voici son témoignage :

Je m’appelle Alexandre et j’ai 25 ans. Je suis gay ou bi, je ne sais pas trop. J’assume très peu mon orientation sexuelle, seuls quelques très proches le savent, et ma famille ne sait rien. Je suis beaucoup plus tranquille avec mes convictions politiques, étant militant et élu local.

Je suis adhérent au PS depuis 5 ans, j’ai adhéré après la primaire, et je suis élu municipal depuis deux ans. Proche de Benoît Hamon, c’est très probablement lui que je soutiendrai lors de la primaire socialiste. J’ai en effet été relativement déçu par la politique de François Hollande, qui ne correspond pas en beaucoup de points à mes valeurs : trop libérale en matière économique (loi travail, loi Macron ect.) et sur la fin, trop sécuritaire (l’état d’urgence et la déchéance de nationalité ont pour moi été la goutte d’eau de trop).

Toutefois, si j’ai été déçu par ces éléments-là, par la politique économique et sociale, il est un point à mettre au crédit de François Hollande : la défense des LGBT. C’est François Hollande qui a fait le mariage pour tous.

C’est François Hollande qui a ouvert le don du sang aux homosexuels. Chaque fois que les droits LGBT ont progressé dans ce pays, ce fût grâce à la gauche. Alors oui, le débat a été long. Très long. Trop long. C’est vrai. Oui cela a fait exploser une homophobie qui n’attendait qu’à ressurgir. Oui, la réforme a plus été portée par Christiane Taubira, bien seule, que par François Hollande. Mais c’est la gauche qui a fait cette réforme.

Comme c’est la gauche, il y a 16 ans qui a créé le PACS. Comme c’est la gauche, il y a 34 ans qui a dépénalisée l’homosexualité. Alors si l’on peut avoir des débats sur la ligne économique (ces débats sont aussi vieux que le Parti socialiste), si bien-sûr, on peut être homosexuel et voter à droite (tout ne se résume pas à la sexualité), je trouve naturel, en tant qu’LGBT, de voter pour la gauche. Car ne nous y trompons pas, jamais la droite, et encore moins l’extrême droite, n’a fait avancer les droits des homosexuels. Les droits et libertés sont fragiles.

Ils sont durs à conquérir et si facile à perdre. Alors en terminant ce témoignage, je voudrais demander à l’ensemble de la communauté LGBT, qui peut à un moment, être tentée par les sirènes de l’extrémisme, de bien réfléchir : jamais dans l’Histoire l’extrême droite n’a défendu les droits des homosexuels. C’est l’extrême droite en Allemagne qui a mis 15 000 d’entre nous dans des fours crématoires. C’est l’extrême droite en France qui repénalisa l’homosexualité. C’est la droite en Hongrie, qui interdit l’accès au mariage aux homosexuels dans la Constitution.

Crédit : AFP
Crédit : AFP

Chaque fois que l’extrémisme fût au pouvoir dans l’Histoire, les homosexuels en payèrent un lourd, très lourd tribu. Alors à ceux d’entre nous qui peuvent être tentés par des voix agréables à entendre, qui prétendent les protéger contre d’autres extrémismes : réfléchissez.

Et souvenez-vous que ceux qui prétendaient s’opposer au communisme, laissèrent 15 000 homosexuels dans les camps. Chaque fois que l’extrémisme fut au pouvoir dans l’Histoire ; dans les pays où il est au pouvoir aujourd’hui dans le monde : les homosexuels, furent, toujours, parmi les victimes.

Découvrez le témoignage de Nicolas, 26 ans, avait voté François Hollande en 2012. Il a décidé que cette fois, c’en était trop : son vote ira au FN :

codes-de-gay-temoigange-front-national-presidentielle-2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

Commentaires

Commentaires

Written by Alexandre Gayet

Alexandre Gayet

Alex, 28 ans, vit à Lyon. Il est rédacteur web à CDG et pour d'autres blogs BUZZ à la minute. C'est aussi Alex qui vous trouve les pépites sur Facebook alors RESPECT !

Marre de faire des articles "putes à clics", il soulage sa conscience en faisant les articles les + travaillés et politiques de Codes de Gay mais quelquefois il ne peut pas s'en empêcher...

Gabriel, 24 ans, jeune professeur, a toujours soutenu les Républicains

Le mariage Gay annulé en Australie mais pourquoi ?