La sombre – et choquante – réalité du chemsex révélée suite à un sondage chez les hommes gays

Le chemsex, pratique sexuelle comptant de plus en plus d’adeptes dans le milieu gay, fait des ravages…

Le chemsex – contraction de chemical sex en anglais, qui veut dire sexe chimique – est une pratique répandue dans le milieu homosexuel. Le but est de consommer une drogue dite “festive” (cocaïne, ecstasy ou diverses drogues prises pour plus de plaisir sexuel) avant ou pendant l’acte sexuel afin d’en tirer un plus grand plaisir. Sur le papier, cela peut sembler marrant… Mais la réalité est toute autre.

En effet, une nouvelle étude menée auprès des homosexuels et bisexuels adeptes du “chemsex” a révélé l’horreur de cette pratique : 1 homme sur 4 (23%) pratiquant le chemsex connaît quelqu’un qui en est mort. Même taux de 23% pour ceux qui disent avoir déjà fait une overdose après avoir utilisé la drogue “G”.

Cette étude a été menée auprès de 1117 londoniens par Gay Star News. L’application Blued a aussi montré que presque 60% des adeptes avaient connu des périodes d’anxiété ou de dépression après avoir pratiqué le chemsex.

[themoneytizer id="89973-1"]

De plus, 1 homme interrogé sur 10 a déclaré avoir été agressé sexuellement dans un lieu de pratique du chemsex.

Bien entendu, plus de la moitié des hommes interrogés (52%) ont déclaré prendre beaucoup plus de risques sexuellement parlant lorsqu’ils avaient consommé ce genre de drogues, et 82% de ces situations se passent d’abord en ligne, sur les applications de rencontre.

Prevagay : de plus en plus de séropositifs chez les jeunes homosexuels !

Mais l’image que l’on se fait du chemsex n’est pas toujours la bonne. L’étude a démontré que 3 hommes sur 10 pratiquaient ce genre de pratique seuls, chez eux, en regardant des pornos.

Il est évident que les résultats ne seraient pas exactement les mêmes dans toutes les grandes villes européennes, mais ils seraient fortement similaires un peu partout. C’est en tous cas ce que révèlent les professionnels de la santé qui se préoccupent de ce problème de société.

 

 

 

Scandale au Vatican : la police, un cardinal de renom, le pape et une orgie gay !

 

 

 

[themoneytizer id="89973-1"]
Article précédent

Lady Gaga vs. Madonna : Gaga en remet une couche, et pas n'importe comment !

Next Article

PHOTOS : le véto gay le plus sexy du monde et tous les animaux qu'il a sauvés

Vous aimerez aussi